Trouble Obsessionnel Compulsif

trouble obsessionnel compulsif

Mon Toc, c’est d’écrire

Myriam est une jeune femme de 23 ans. Depuis de nombreuses années elle s’astreint à écrire des idées qui lui passent par la tête sous forme de listes, de phrases, de mots de peur de les oublier. Elle écrit sur des bouts de papier ou sur son portable. Elle ressent un besoin inextinguible d’écrire ses pensées pour se rassurer et s’apaiser.

C’est une obsession

Myriam est consciente qu’il s’agit d’un Toc (Trouble obsessionnel Compulsif). Le Toc est un trouble anxieux. Ainsi, il se manifeste par des peurs particulières qui envahissent la pensée en permanence et deviennent des craintes obsédantes.  Elle lutte anxieusement pour les neutraliser. C’est ce que l’on appelle une obsession idéative. Ainsi, la conscience de Myriam est envahie par une idée ou une pensée de façon permanente, incontrôlable, qui l’assiège et l’épuise dans une lutte anxieuse pour la neutraliser. Ce sont des idées concrètes (mots, chiffres, objets, personnes), ou des idées plus abstraites (référence à la morale, la métaphysique, la vie, la mort, la religion, l’ordre, la sexualité), ou encore des idées se rapportant aux comportements. La personne est en proie aux doutes, aux ruminations, aux scrupules.

Très peu de personnes dans l’entourage de Myriam ont connaissance de la souffrance de Myriam. Elle-même se sent dévalorisée et « honteuse » de ses agissements. Alors, l’arrivée d’un nouveau compagnon dans sa vie va la motiver pour se défaire de ses tocs : « je n’ose pas lui en parler car il va me prendre pour une folle ! »

Ainsi, en parler, c’est déjà commencer son traitement

La mise en place d’un protocole pour que Myriam puisse se défaire du Toc va s’effectuer en plusieurs étapes :

  • Evaluation de la sévérité du Toc selon l’échelle de Yale-Brown (Ybocs)
  • Analyse avec Myriam de la compréhension du fonctionnement du Toc et recherche de ses causes historiques
  • Apprentissage d’exercices comportementaux pour favoriser l’affirmation de soi (regarder son interlocuteur dans les yeux par exemple)
  • Apprentissage d’exercices cognitifs qui vont cibler et modifier les pensées irréalistes ou inadaptées
  • Utilisation de la relaxation dynamique pour favoriser une meilleure prise de conscience et ressenti corporel
  • Exercices de visualisation sophrologique (Sophro-correction sérielle) pour diminuer les angoisses liées à la résistance au Toc
  • Relaxation profonde par hypnose
  • Relaxation profonde corporelle par stimulus gestuel
  • Evaluation de la progression à l’occasion de rendez-vous ponctuel

Pour me contacter : 01 57 75 08 53 ou par mail (merci d’utiliser le formulaire de contact)

Pour aller plus loin sur le thème : trouble obsessionnel compulsif

www.caducee.net

ctah.eu