Préparation mentale pour le sport

preparation-mentale-pour-le-sport

Une bonne preparation mentale pour le sport

L’exercice de la sophrologie augmente les aptitudes du sportif autant par une meilleure perception de son corps que par une amélioration de ses capacités de concentration. La sophrologie agit sur la motivation et renforce la confiance en soi.

Le sportif engagé dans sa discipline a consciemment ou inconsciemment pour objectif d’avoir un mental de gagnant, la volonté de se préparer le mieux à la compétition, la recherche permanente de l’amélioration de sa technique avec la contrainte de se prémunir contre les blessures.

La sophrologie apporte une série de réponses précises à ces attentes.
La plupart des compétiteurs savent parfaitement que ce qui fait la différence c’est  » le mental », la maîtrise psychologique. Souvent la fatigue, le doute, les difficultés de concentration entravent les actions du compétiteur. Se préparer mentalement à l’aide de techniques telles que la sophrologie est indispensable aux sportifs pour atteindre les objectifs fixés.

En associant les pratiques sophrologiques à un entraînement sportif, vous interviendrez sur :
• la capacité de concentration et d’attention.
• le développement de l’énergie et la puissance physique.
• l’augmentation de la capacité de récupération après l’effort.
• l’optimisation des motivations et de la combativité.
• la prise de conscience et la suppression d’éventuelles inhibitions.
• le renforcement de la confiance et la prise de conscience des potentialités de développement.

La pratique régulière de la sophrologie permet également d’agir sur les points suivants :
• la sensibilité interne de votre propre organisme (apprentissage et ressenti des mouvements).
• la fluidité de vos mouvements.
• la mémorisation de vos séquences sportives.
• la gestion de votre seuil de douleur.
• la gestion de vos sensations thermiques.
• la qualité et la régularité de votre sommeil.
• le développement de la capacité à gérer le stress.

Un travail en sophrologie du sport se décompose généralement en plusieurs étapes :

• Apprentissage des méthodes de relaxation pour récupérer plus vite et plus efficacement.

• Visualisation mentale  des gestes techniques, des parcours et des enjeux.

• Travail sur la douleur physique (récupération par la relaxation) et la douleur mentale (« aller au bout de ses limites »…).

• Développement de l’affirmation de soi et de la confiance face à l’événement.

Ces techniques se travaillent sur la durée et ne peuvent pas être mises en place du jour au lendemain.