Acupuncture

L’acupuncture est l’une des cinq branches de la Médecine traditionnelle chinoise (MTC), avec la diététique chinoise, la pharmacopée chinoise (herbes médicinales), le massage Tui Na et les exercices énergétiques (Qi Gong et Tai-chi).

L’acupuncture se base sur une approche énergétique et holistique. Selon la pensée médicale orientale, elle agit sur le Qi (prononcer tchi) qui circule dans le corps par la voie des méridiens. Des aiguilles insérées à la surface de la peau stimulent des points d’acupuncture précis afin de régulariser le Qi ainsi que des fonctions physiologiques, organiques et psychiques ciblées. En termes occidentaux, on pourrait dire que cela permet de renforcer les processus d’autorégulation et de guérison qui se mettent normalement en branle lorsque l’organisme subit une agression (causée par un virus, un stress, une blessure, etc.). Il existe une cartographie détaillée des points d’acupuncture et des méridiens ainsi que de leurs rôles pour rétablir la santé et l’équilibre du patient.

Thérapie d’origine Chinoise, l’acupuncture s’intéresse aux flux d’énergie qui traversent le corps de l’homme au niveau de méridiens, et se manifestent au niveau de points (il y en aurait jusqu’à 800 répertoriés). Les maladies se traduiraient par des déséquilibres de ces énergies, que l’on va corriger au niveau des points, stimulés par la pose d’aiguilles (en or, argent, ou acier). Cette médecine est très ancienne ; le premier traité théorique remonterait à 2500 ans avant J.C. Elle est introduite en Europe au xviie siècle, par des missionnaires Français, qui lui donnent son nom. La Société Française d’acupuncture est fondée en 1945. Dans le cadre de la doctrine du Tao, dualité Yin-Yang,